9 idées pour (bien) utiliser des rosiers au jardin

9 idées pour (bien) utiliser des rosiers au jardin

Parce qu’elles sont (trop) souvent mal utilisées, voici neuf conseils d’agencement de vos rosiers pour vos extérieurs !

1. Un rosier grimpant devant un mur

La bonne idée, ici, consiste à ne pas planter le rosier trop près du mur, mais à le décoller d’une quinzaine de centimètres, par le jeu de fils tendus verticalement et horizontalement. L’avantage de ce système : les travaux d’entretien – taille des rosiers, palissage, traitements… – sont considérablement facilités.

2. Un lampadaire de jardin : à son pied, un rosier grimpant qui l’enlace… tendrement

Choisissez une variété à rameaux souples, et, par exemple, un rosier qui craint les murs chauds.

3. Pour les amateurs de rétro seulement : les arceaux

Plantez un rosier à ses deux bases, en utilisant des plantes de vigueur moyenne. Malgré qu’elle soit quelque peu « retro », cette tendance revient de plus en plus à la mode dans nos extérieurs.

Notre conseil : préférez des arceaux en aluminium pour éviter l’entretien du bois (difficile quand le rosier « l’envahit »).

4. Amusant, le rosier tige

Il peut être isolé sur pelouse, ou bien être planté à l’arrière-plan des plates-bandes, en compagnie d’autres rosiers tiges, des vivaces, des annuelles… Vous pouvez aussi le laisser en pot, au milieu du paillage, comme sur cette photo.

5. Un rosier comme massif

Pour souligner l’arrondi d’une allée dallée, une bordure de quelques rosiers à massifs pas trop élevés, par exemple des floribunda de 60 cm. Pour un effet plus dense, plantez en quinconce, sur deux rangs.

6. Pour sublimer la pelouse

Découpez des ronds dans la pelouse, pour y installer des mini-massifs de rosiers. Plantez-y un minimum de sept rosiers. Pour un grand jardin, faites trois cercles, en les groupant de préférence dans l’angle d’une pelouse.

7. Pour sublimer votre clôture

Pour une banale clôture en bois ou en alu, un rosier grimpant : choisissez une variété rustique, car le rosier ainsi placé est beaucoup plus exposé aux vents froids et aux gelées.

8. Pour ajouter de la couleur au dallage

Un dallage un peu sévère, bien net, bien droit : enlevez par-ci, par- là, quatre dalles, et plantez trois à cinq rosiers de taille moyenne.

Dans le cadre d’un petit dallage, utilisez des variétés miniatures.

9. Pour magnifier sa pergola

La pergola est un autre support pour rosier grimpant. Pour cet usage, prenez une variété très remontante et très florifère afin d’avoir des roses pendant cinq bons mois.

Conseils pour la plantation et l’entretien de vos rosiers

Installez les rosiers dans un sol bien drainé, pauvre en calcaire, à un emplacement ensoleillé et protégé des vents dominants. Plantez les sujets en racines nues de novembre à mars. Plantez ceux vendus en conteneur toute l’année, à condition d’arroser régulièrement. Choisissez des plants de première qualité chez les pépiniéristes et en jardinerie.

Rabattez les tiges abîmées avant de planter, et rafraîchissez les racines nues en les taillant légèrement. Faites-les tremper pendant quelques heures dans une boue (pralin) à base d’eau et de terre prélevée sur l’emplacement de la plantation.

Il est indispensable d’après le site Florae.fr de creuser des trous suffisamment larges et profonds pour que les racines s’y étalent sans gêne. Respectez les distances de plantation que la variété exige : elles correspondent souvent au développement de l’arbuste à taille adulte.

La plantation

Le point de greffe doit se trouver juste au-dessous du niveau du sol après tassement de la terre. Placez les tuteurs des rosiers grimpants et rosiers-tiges avant de planter. Une fois le rosier en place, aménagez une cuvette d’arrosage à la bêche et paillez généreusement pour conserver au sol sa fraîcheur et limiter la venue des mauvaises herbes.

Arrosez en été, de préférence le matin. Ne mouillez pas les feuilles.

Donnez un engrais complet « spécial rosier » durant l’été, en dehors des heures chaudes de la journée ; faites un apport de compost ou fumier décomposé au printemps, un paillis de feuilles mortes avant l’hiver. Dès le printemps, traitez préventivement les rosiers contre les maladies et insectes qui les apprécient. Il existe dans le commerce de nombreux produits spécifiques.

Taillez les rosiers sitôt l’apparition des bourgeons, au printemps. Rabattez les tiges florales au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur. Eliminez les gourmands qui poussent sous le point de greffe.

Pour faire grossir les fleurs des rosiers hybrides de thé, supprimez les petits bourgeons qui entourent les bourgeons terminaux.

Dans les climats froids, protégez les rosiers avec de la paille ou des rameaux de conifères, en hiver. Couvrez de toile de jute attachée avec une ficelle, puis buttez les arbustes à 15 cm. Dans les régions très froides, attachez les tiges, buttez à 30 cm, puis couvrez de feuilles mortes.

Steeve

Related Posts

Quels avantages à utiliser des spots LED extérieurs à la maison ?

Quels avantages à utiliser des spots LED extérieurs à la maison ?

Comment choisir les plantes qui tombent en cascade ?

Comment choisir les plantes qui tombent en cascade ?

Quel type de scarificateur choisir pour son jardin ?

Quel type de scarificateur choisir pour son jardin ?

Créez un joli jardin grâce aux galets et calades

Créez un joli jardin grâce aux galets et calades