Comment améliorer la qualité de l’air de votre maison ?

Comment améliorer la qualité de l’air de votre maison ?

La qualité d’air dans votre maison

On parle souvent de dégradation de l’air et de l’environnement en extérieur. Il vous faut pourtant savoir que la qualité de l’air dans votre demeure peut aussi être perturbée par cette pollution à la suite de nombreux facteurs : poussières, humidité, acariens, dégagement de gaz…et cela peut même dépendre du mode de vie des occupants. Dans cet article, vous allez découvrir comment améliorer la qualité de l’air dans votre intérieur. Mais avant tout, il vous faut connaître l’importance à donner à la pureté de l’air dans la maison.

Pourquoi faire attention à la qualité d’air dans votre maison ?

Il existe deux raisons principales pour lesquelles il est nécessaire de faire attention à la qualité de l’air à l’intérieur de votre maison.

Impact sur la santé des occupants

Une mauvaise qualité de l’air inhalé peut très bien affecter votre santé ainsi que celle de votre famille et de toutes autres personnes habitant dans la maison. Si on ne prend que le cas des allergies, beaucoup de personnes réagissent très mal à certains agents allergènes. Le pollen ou la poussière par exemple peuvent être très gênants pour ces gens-là.

Bien sûr, il n’y a pas que les allergies qui provoquent des problèmes de santé. En effet, l’intérieur de votre maison peut accumuler des gaz qui peuvent entraîner des complications respiratoires plus ou moins graves selon le cas. Cela pourrait être très dangereux pour les asthmatiques, par exemple, mais aussi causer de l’étourdissement voire des évanouissements dus au manque d’oxygène, même pour les personnes « normales ».

Certains matériaux et matériels utilisés pour la construction, des produits pour l’entretien et même les peintures utilisées pour votre maison peuvent être néfastes pour vous. Surtout dans le cas où ils vous empêchent de jouir d’une qualité d’air nécessaire. Les gaz à aérosol sont notamment l’un des plus grands pollueurs d’air d’intérieur. On peut également citer : les peintures contenant du plomb, les murs en amiante dont les débris sont cancérigènes, un béton mal coulé laissant passer l’eau à travers les murs et occasionner de l’humidité… Beaucoup de raisons vous incitent à donner une forte importance à la qualité de l’air dans votre maison aussi bien pour vous que pour les autres personnes qui habitent avec vous.

Impact sur le confort dans la maison

Même si votre santé n’est nullement affectée par tous ces polluants, vous remarquerez avec le temps que les moisissures sur les murs n’embellissent pas du tout votre maison. De plus, les odeurs qui y émanent seront moins agréables. Vous sentirez le changement de l’atmosphère. En gros, votre maison sera très peu confortable. Il devient alors primordial de prendre soin de votre intérieur afin de réduire au minimum la pollution de l’air dans votre maison.

Pollution de l’air en intérieur : comment y mettre fin ?

Maintenant que vous savez l’importance de la qualité de l’air dans votre maison, vous pourrez peut-être vous en occuper grâce à ces quelques conseils.

Pensez à bien aérer et ventiler le logement

Il s’agit de la première règle pour avoir une bonne qualité de l’air à l’intérieur. Le matin, ouvrez vos fenêtres pour renouveler l’air pollué, riche en gaz carbonique de la nuit dans vos chambres. Ouvrez-les également pour laisser s’échapper les poussières accumulées, les mauvaises odeurs, les émanations de gaz comme les COV (Composé Organique Volatile) dont l’inhalation peut engendrer des cancers et d’autres problèmes de l’appareil respiratoire, etc.

Outre une oxygénation adéquate, veillez à bien éclairer vos chambres par les rayons du soleil le plus possible. Une maison convenablement aérée et éclairée sera plus immunisée contre l’humidité, les moisissures et les acariens et vous évitera alors beaucoup de maladies et des affections respiratoires (Asthme, allergie, rhinite…). Faites tout de même attention à ne pas chercher à éventer vos locaux pendant les heures de pointe où le niveau de gaz d’échappement en extérieur est à son maximum. Vous allez accumuler plus de gaz nocifs que d’air frais dans votre maison. Et si les moyens vous le permettent, vous pouvez aussi installer un purificateur d’air pour une filtration d’air dans votre maison. Nous vous conseillons d’aller faire un tour sur unbonair.fr afin de voir tous les types d’appareils qui existent pour améliorer la qualité de l’air de votre logement.

Adoptez les bons gestes de vie et d’entretien

En plus d’une bonne ventilation, vous ne devez pas oublier que les activités des occupants de la maison influent non moins sur la qualité de l’air ambiant.

Pour commencer, évitez de fumer et interdisez les autres personnes à fumer. En effet, même avec une bonne aération, la fumée des cigarettes et des tabacs peut considérablement nuire à la santé des habitants, mais aussi à la peinture des murs. En cuisine, limitez au maximum l’émission des fumées lors des cuissons. Assurez-vous que les conduits d’aération soient bien fonctionnels afin de réduire la condensation de buée dans votre cuisine.

Entre autres, dépoussiérez régulièrement votre maison, les tapisseries, les meubles, les rideaux, etc. balayez et astiquez. De cette façon, vous préservez non seulement la propreté de votre logis, mais vous prenez également soin de vous.

Enfin, entretenez votre maison de temps en temps. Examinez la toiture, vérifiez s’il n’y a pas de fuite d’eau ou s’il n’y a pas de fissure dans la dalle qui pourrait favoriser l’humidité et la moisissure. Peignez vos murs avec une teinture appropriée et respectant les standards de santé. Sondez les tuyaux de plomberie, les conduits d’aération pour n’y laisser aucune faille.

En cas de besoin, faites appel à des spécialistes de l’immobilier pour régler vos soucis concernant la pollution de l’air à l’intérieur de votre logement.

Optez pour des plantes d’intérieur pour purifier l’air

De diverses plantes vous aideront à améliorer la qualité de l’air dans votre maison à la place des purificateurs d’air.

Par exemple, la plante « Langue de Belle Mère » ingère le gaz carbonique et émet du dioxygène pendant la nuit. Les « Aloès Vera » contribuent à chasser les odeurs désagréables dans la maison. De nombreuses végétations sont réputées pour absorber différents polluants : le benzène, le formaldéhyde, le toluène, etc. Vous pouvez également opter pour des plantes comme le « Chlorophytum chevelu », « l’Aglaonème » ou encore le « Nephrolepisexaltata. » Bien d’autres plants comme la Fougère de Boston, les cactées et les orchidées sont au service de tout le monde pour réduire l’humidité interne.

Toutes ces plantes embellissent votre intérieur en plus de vous aider à mieux vous sentir à l’aise à la maison.

Steeve

You must be logged in to post a comment