Conseils à savoir pour bien peindre ses poutres

Conseils à savoir pour bien peindre ses poutres

Peindre des poutres

Certains propriétaires choisissent les maisons ayant des poutres apparentes. Ces types de maisons ont un certain charme indéniable. Il y a cependant des traitements particuliers à entreprendre pour conserver l’authenticité des bois. Ces opérations de lifting s’avèrent souvent nécessaires pour optimiser la décoration de la maison. Pour ce faire, les décorateurs d’intérieur ou d’autres professionnels qui prennent en charge la rénovation de la maison proposent la peinture des poutres en blanc cérusé. Voici les étapes à suivre pour avoir des bons résultats.

Les raisons de peindre des poutres en blanc cérusé

Avant de parler de comment peindre les poutres, il est nécessaire de comprendre pourquoi cette opération est indispensable. Si l’on a des poutres en bois bruts, ils sont souvent obscurs. Leur présence assombrie l’intérieur de la maison. Elles donnent une impression de sobriété et semblent réduire la luminosité dans une pièce. En quelque sorte, elles sont encombrantes. Il est également difficile de leur faire correspondre aux autres éléments qui constituent le décor de la maison comme les meubles. Elles donnent aussi un effet d’enfermement. De par leur aspect rustique, les poutres peuvent donc au fil du temps lasser. Pour toutes ces raisons, il devient nécessaire de les peindre en blanc cérusé ou bien avec une autre couleur claire. Cela produit un effet de légèreté et d’espace.

Quels sont les matériels nécessaires pour peindre les poutres ?

Pour peindre les poutres, il faut avoir en main divers matériels dont l’escabeau. Une échelle double peut aussi le remplacer. Pour protéger le chantier et éviter l’éparpillement des peintures, il est nécessaire d’utiliser de bâches en plastique. La personne qui s’occupera du travail aura aussi besoin d’utiliser un ruban de masquage, du white spirit, d’un chiffon et d’un papier de verre à grain fin pour le ponçage de toutes les surfaces à peindre. Si elle n’en dispose pas, elle peut aussi utiliser une ponceuse. Outre la peinture destinée pour le bois, il faut aussi utiliser une sous-couche pour bois. Pour parfaire les résultats obtenus, l’usage d’une brosse et d’un rouleau est indispensable. Comme il s’agit d’une opération salissante, se protéger avec des tenues adéquates, des gants et un masque peut aider.

Peindre des poutres en blanc

La préparation

Pour que les poutres puissent bien recevoir la peinture, elles doivent être poncées. Cette opération est toujours nécessaire bien qu’elles soient déjà peintes ou vernissées. Les matières qui restent doivent être bien enlevées avant l’application d’une nouvelle couche de peinture. Pour réaliser le ponçage, un papier de verre ayant un grain de 180 au minimum ou bien une ponceuse peut faire l’affaire. Dans le cas d’un bois brut c’est-à-dire d’un bois qui n’a jamais reçu aucun traitement, un ponçage léger suffit. Après le travail, il faut aspirer la poussière de bois.

Les poutres ne doivent pas tout de suite être peintes bien qu’elles soient déjà lisses. Elles doivent aussi être traitées pour éviter le développement des nuisibles. Pour cela, des produits particuliers destinés au traitement des bois sont disponibles sur le marché. Il y en a ceux qui sont utilisés contre les termites, les insectes à larves xylophages, et bien d’autres encore. C’est seulement après ces étapes que les poutres puissent être peintes en blanc cérusé.

Il n’y a pas que les poutres qu’il faut préparer. Il faut également préparer la pièce entière. Puisque l’opération va être salissante, déplacer les meubles et tous les éléments qui ne doivent pas être souillés s’avère indispensable. Si le propriétaire n’a pas envie de déplacer ses mobiliers, il peut aussi utiliser une bâche pour les protéger. Il doit également en faire pareil pour le sol. L’idéal reste cependant le vidage de la pièce entière.

Comment procéder à la peinture ?

Après avoir décapé les poutres, on peut commencer l’application de la peinture. Les professionnels recommandent toujours l’usage d’une sous-couche pour faciliter l’opération et pour avoir des résultats satisfaisants. D’abord, on applique la peinture d’apprêt. Celle-ci permet de réduire le pouvoir absorbant du bois et ainsi d’éviter le multicouche. Son application est similaire à celle de la peinture habituelle. Son utilisation a donc l’avantage de réduire le cout de l’ensemble de l’opération puisqu’elle limite l’usage de la peinture.

Il faut attendre que la peinture d’apprêt sèche avant de procéder à la première couche de peinture blanche cérusée. L’idéal est de débuter dans le sens des fibres des bois puis de continuer par des passes horizontales et verticales. S’il y a des parties difficiles d’accès, il est possible d’utiliser une brosse. Pour ne pas gaspiller la peinture, il faut commencer par les grosses poutres et finir par les autres. L’usage d’une seconde couche de peinture est optionnel.

Pour ce qui est du choix de la peinture, on peut avoir un large choix. La meilleure reste la peinture glycérophtalique. Elle s’adapte avec une grande majorité des supports. Il est aussi possible d’opter pour une peinture acrylique spéciale bois.

D’autres articles

Steeve

Les commentaires sont fermés.